samedi, mai 27, 2017

BICARBONATE DE SOUDE

Le site référence sur le bicarbonate de soude alimentaire et ménager (bicarbonate de sodium). Retrouvez toutes les astuces, les conseils et les recettes pour bien utiliser le bicarbonate.

Le guide du bicarbonate

Les derniers conseils publiés

ACHETER DU BICARBONATE
Acheter du bicarbonate de soude
A partir de 5,90 euros.

Bon à savoir sur le bicarbonate soude

Produit non inflammable, le bicarbonate de soude a une saveur légèrement alcaline et stoppe entre autres la croissance des champignons pathogènes. Par ailleurs, bien qu’il soit soluble dans l’eau, il est peu soluble dans l’alcool et est un abrasif doux. Il permet aussi de stabiliser le PH de l’eau (idéal si vous possédez une piscine). Pour un usage du bicarbonate de soude efficace, il convient de l’utiliser sous forme de pâte. Il (bicarbonate) possède aussi plusieurs avantages à savoir qu’il est comestible, il ne suscite pas d’allergie, est biodégradable, ne contient pas de conservateur, il est non toxique et enfin économique.

Il convient aussi de noter que bien que les trois types de bicarbonate ont la même appellation, elles ont toutes des critères de pureté différents. Le bicarbonate technique est réservé pour un usage domestique. Le bicarbonate alimentaire est le plus polyvalent de tous. Son code d’identification est le FCC. Il peut aussi bien être utilisé pour la maison que pour le corps, pour le jardin, pour les animaux, et bien plus encore. C’est un produit écologique dont le prix est vraiment bon marché. Toutes les utilisations du bicarbonate de soude mentionnées ci-haut ne font parties que d’une infime liste de tous ses bienfaits. En effet, des recherches ont prouvé qu’il a un effet sensible sur la vitesse et sur l’endurance.

En effet, il permet d’accroître le PH du sang, réduisant ainsi et compensant l’acidité produite par les muscles lors d’un exercice anaérobique extrême. Il convient donc de dire qu’il est à même d’améliorer les prouesses sportives. Grâce à sa composition, il peut aussi être utilisé pour lutter contre les incendies lorsque l’utilisation de l’eau est déconseillée. On note également sa présence au sein des extincteurs d’incendie de classe B. Les usages du bicarbonate sont nombreux ; nous ne pouvons pas tous les répertorier.

Le plus consulté

Origine du bicarbonate de soude

Elle tire ses origines du bord des eaux salées de plusieurs lacs africains, fréquemment proche des efflorescences de natron et était utilisée dans l’Égypte Antique pour les rituels d’embaumement. De couleur blanche formée par le bicarbonate de soude, cette poudre est un minéral à base d’un décahydraté de carbonate de sodium. La poudre de bicarbonate faisait son apparition lors de la vaporisation des lacs salés contenant du bicarbonate. Tout porte à croire qu’ils ne l’employaient pas seulement pour les rituels, mais aussi pour plusieurs autres usages comme par exemple pour la purification leur foyer, pour se brosser les dents, pour en faire des onguents, pour la propreté de façon rituelle de leur corps, et bien plus encore comme nous actuellement.

De sa formule NaHCO3, il est encore appelé bicarbonate de sodium et se trouve fréquemment au niveau des eaux de sources thermales antiques ou sources chaudes ; de ce fait, les anciens ne le considèrent pas comme un alcali. Par ailleurs, son nom varie en fonction de sa forme ; par exemple, lorsqu’il est purement sous forme d’un monohydrate, il est appelé sel Vichy. On le retrouve encore sous d’autres noms comme carbonate acide de sodium, hydrogénocarbonate de sodium dans les pâtisseries industrielles. Il se pose aisément lors du refroidissement des eaux chaudes des sources contenant du bicarbonate.

Entretien

Recettes

L’histoire du bicarbonate de sodium

Michel de Montaigne laissa un journal de voyage dans lequel il était surprenant de lire le procédé de récupération du pour l’utilisation du bicarbonate de soude. En effet, après une fixation d’eaux à écume blanche, on constate l’apparition d’une couche dure sur l’eau, qui s’installe et demeure aussi solide que de la glace. Grâce à des toiles, le produit est récupéré, broyé jusqu’à ce qu’il n’en reste que poudre et exporté au loin après avoir été mise en flacon (particulièrement pour le nettoyage des dents). Selon cette représentation, elle (couche) fait son apparition exclusivement à base de sel Vichy ou de bicarbonate de sodium.

Ce n’est qu’en 1791 que Nicolas Leblanc, chimiste français, concocte de façon artificielle le carbonate de sodium comme nous le connaissons aujourd’hui. Et 55 ans plus tard (en 1846), le Dr Austin Church et son gendre John Dwight, deux boulangers new-yorkais mettent sur pied la société Church and Dwight. Grâce à la première méthode où le carbonate de sodium est raffiné industriellement, ils obtiennent le bicarbonate de sodium à partir du Trona. 17 ans plus tard, Ernest Solvay met sur pied sa première usine de fabrication du carbonate, puis celle du bicarbonate de soude à l’aide d’un nouveau procédé qui est encore employé de nos jours. Il convient aussi de noter qu’il en existe trois types à savoir : technique, alimentaire et médical.